23 octobre 2018

Dans le cadre des actions inter-réseaux du territoire Clermontois, nous avons organisé un atelier en partenariat avec les acteurs locaux et régionaux de l’innovation le 18 octobre dernier à la CCI Formation.

L’objectif de cet atelier était de montrer, à travers les témoignages de designers et d’entreprises locales, comment le design peut accompagner les entreprises qui souhaitent innover. Que met-on derrière le mot innovation? C’est un mot à la mode qui prend des connotations très variées suivant le secteur dans lequel on l’emploie. Si l’on s’attache aux racines, innovation vient du mot latin innovare qui signifie « renouveler ». Innovare quant à lui est composé de la racine novus qui veut dire « changer », « nouveau ». L’innovation est un mouvement de transformation, un processus.

Concrètement, quand une entreprise se met ou remet en mouvement cela à des conséquences plus ou moins fortes sur l’ensemble de son organisation, de sa stratégie, son positionnement. Le design n’est pas une baguette magique, mais il permet de prendre du recul sur ces changements et apporte un souffle créatif qui vient nourrir les objectifs de l’entreprise en capitalisant sur ces ressources et savoir-faire, et ce, quel que soit le taille ou l’ambition du projet.

Comment optimiser sa collaboration avec un designer 

Le témoignage du designer Thomas Bouton Incido et de Jérôme Lion responsable étude et achat pour l’entreprise CK Square nous amène à comprendre que pour qu’un projet d’innovation aboutisse, il faut qu’il y ait adéquation entre volonté ambitieuse et moyens à disposition. CK Square fabrique des bornes pour les stations de lavage. L’entreprise souhaitait concevoir de nouvelles bornes et le designer a fait une étude de l’offre existante, listé les points d’amélioration en matière d’usage (les besoins réels des utilisateurs) et proposé 3 avants projets qui impliquaient de réels changements dans la conception de ce produit. Si ce travail a fait le délice du bureau d’études, cela impliquait beaucoup de changements dans le fonctionnement de l’entreprise. Le projet n’a donc pas abouti. Par contre il a amené l’entreprise à évoluer en interne et à aller vers plus de créativité. Pour qu’un projet aboutisse, il faut que toutes les parties prenantes soient en adéquation avec le projet. Dans ce cas l’entreprise n’avait pas pris assez conscience de ce qu’un réel changement implique. De l’importance des diagnostics que nous évoquerons plus bas.

Gagner en visibilité et en rentabilité

Une entreprise n’est pas une organisation caritative. Si elle se met en mouvement elle en attend des retombées concrètes. La designer Maud Perrad, de le l’agence NOVAM, a présenté le travail effectué avec ISI PROCESS, une entreprise sous-traitante spécialisée dans l’intégration et la conception de machines spéciales pour l’industrie. Cette entreprise a décidé de travailler avec des designers sur l’identité de ces machines. Il ne s’agit pas de la réalisation d’un simple projet de capotage, mais bien d’une réflexion plus profonde sur la valorisation des savoir-faire de cette entreprise. Les questions de fond sont  bien : comment créer de la valeur et se différencier de la concurrence ? Comment sortir de l’image de sous-traitant et apporter de la plus-value sur mes produits ? Et il semble que cela ait bien fonctionné pour cette entreprise qui s’est repositionnée de manière positive et à optimiser son processus de conception.

Les outils de diagnostic sous l’angle du design et de la stratégie d’innovation

La dimension stratégique est de plus en plus présente dans les projets de design. Innover c’est apprivoiser l’incertitude, notamment dans le cas de projets complexes. Olivier Bouraoui Verrier et Elodie Saugues de l’agence KM Connect ont accompagné l’entreprise Exotic Systems, représentée par Laurent Gineste. Exotic Systems est une startup spécialisée dans la conception d’objets connectés à destination de l’agriculture. Elle a souhaité recourir à un Diagnostic Design proposé par la BPI pour prendre du recul. Pour des raisons de confidentialité, nous ne pouvons pas communiquer sur la nature du projet. Les Diagnostiques Design permettent de scaner en profondeur un projet en utilisant les outils développés par le design et en les couplant à une démarche stratégique. Comment sortir du goulot d’étranglement où nous a amené le projet ? Voir son activité sous un angle inédit, identifié les problématiques, les dysfonctionnements, libérer la parole, tout cela pour co-développer des actions correctives, définir les axes de progrès. Le rôle du design est ici de redonner de la lisibilité à l’entreprise pour qu’au bout des 30 heures de diagnostic elle reparte avec une bonne vision de son projet, un planning et des objectifs à court et moyen terme.

Créativité et méthodologie, penser autrement

La créativité est au cœur du design. Elle est structurée par des actions concrètes qui répondent à des réalités de terrain. Le designer Jean-Sébastien Poncet et Nathalie Miel, directrice du cluster le Damier, nous ont présenté le projet Visual Music, un projet de rencontres professionnelles récurrentes à destination des industries musicales et audiovisuelles que le cluster accompagne sur l’ensemble de la région Auvergne. Vous pouvez découvrir l’évènement en image et avec le son sur le lien suivant : https://www.ledamier.fr/2018/05/11/retour-image-week-end-creatif-visual-music/

Pour mettre en place ces trois journées professionnelles innovantes et en optimiser l’impact pour les participants, il y a eu 6 mois de travail en amont pour clarifier les attentes et des enjeux pour le Damier et ses adhérents. Tout ce travail de structuration a permis de cartographier les profils des participants et les répartir en communautés de pratiques, d’identifier les compétences de chacun et créer des outils qui permettent d’optimiser les collaborations.

Le design est un catalyseur de réussite pour les entreprises lorsqu’il est bien employé. Il faut l’intégrer en amont du projet pour en optimiser l’action. Il ne vient pas prendre la place de ceux qui font et pensent sur le terrain, mais il peut leur apporter une respiration salutaire par le biais de la créativité et une prise de recul nécessaire par le biais des méthodologies design. Le design est dans une approche systémique des projets.

Nous avons souhaité parler des dispositifs d’accompagnement dans cet atelier. Concernant ceux portés par la Région Auvergne-Rhône-Alpes, nous les mettons en suspens pour l’instant car ils ne sont pas activés, la Maison Innovergne communiquera ultérieurement sur ces dispositifs.

Si les Diagnostics Design de la BPI vous intéressent suivez le lien : https://www.bpifrance.fr/Toutes-nos-solutions/Accompagnement/Conseil/Diagnostic-design

Concernant le crédit Impôt Innovation vous pouvez aller sur : https://www.entreprises.gouv.fr/politique-et-enjeux/credit-impot-innovation

Un grand merci à la Maison Innovergne, aux clusters Céréalle Vallée, Digital League, e-cluster, E2IA, Innova Therm, Institut Analgesia, le Damier, Nutravita et Viameca et aux intervenants qui ont rendu possible cet atelier .

Atelier simplifiez innovation